logo
Suis l'actualité de la transformation des organisations, des Digital RH, du management 3.0 et de l'empowerment des collaborateurs.


contact@napeca.com
07 62 37 56 81

#TRANSFORMATION : Culture, pourquoi ça coince ?

#TRANSFORMATION : Culture, pourquoi ça coince ?

Depuis maintenant plus d’une année que nous avons fondé NAPE Culture & Agility, nous tirons les premiers enseignements terrain qui viennent confirmer nos intuitions et nos recherches. Cet article est l’occasion de les partager de nouveau avec vous.

 

« …d’autres organisations à l’inverse, en sont encore aux déclarations d’intentions et se prennent les pieds dans une intellectualisation de la transformation et de la performance. »

3 GRANDES CONFIRMATIONS

A l’origine de notre engagement pour l’amélioration de « l’expérience culturelle » des organisations pour plus d’engagement, d’agilité et d’attractivité, une thèse à HEC Paris (Exécutive Education) et la rencontre avec mon associé Messaoud fin 2015. La rencontre de deux entrepreneurs aux valeurs phares qui guident à présent l’évolution du binôme que nous formons à travers NAPE Culture & Agility. Deux valeurs phares que sont : la Loyauté et l’Amour complétées par les valeurs de NAPE C&A : partage, co-construction, audace, bienveillance et agilité.

En un peu plus de 12 mois donc, nous avons rencontré des PDG de groupes, de PME, d’ETI, de startups, mais également des DRH de BU internationales et françaises, des Directeurs/trices Innovation, Digital, Communication interne, des consultants, des coachs, etc. Bref, un panel représentatif d’une certaine partie de l’économie française, des évolutions des métiers et secteurs des ressources humaines, de la communication interne et du management.

 

Voici les 3 idées majeures que l’expérience terrain a confirmé :

 

I – La communication « corporate » ne fonctionne plus

Les collaborateurs ont besoin de sens, de transparence et d’impact. Ils veulent être acteurs de l’information et du changement. Ils veulent se responsabiliser et qu’on leur parle franchement. L’avènement du digital et du collaboratif participent pour beaucoup à cette évolution de la relation à la communication et à la Direction. La communication doit à être le vecteur de l’ADN, de la culture de l’organisation, avec notamment 3 éléments clefs que sont la promesse, le ROI et la culture. Chaque séminaire, chaque vidéo, chaque e-mailing est l’occasion d’obtenir du feedback des collaborateurs, des clients et surtout de faire vivre et d’incarner la culture ou l’« expérience culturelle » de votre entreprise.

II – Pourquoi faire vibrer votre culture via les managers est vital ?

Aujourd’hui une entreprise performante et attractive est une entreprise qui vit, qui met du sens dans le quotidien des collaborateurs et qui leur permet de nouer une relation forte et win/win avec l’organisation, sa raison d’être et sa mission. Qui mieux que les managers, incarne votre entreprise ? Les managers sont les premiers exposés aux transformations et doivent non seulement être accompagnés sur le développement de leurs postures, mais plus que cela être capable de devenir des inspirants et incarner cette réinvention de « l’expérience culturelle ». Dans ce cadre, les managers doivent devenir des exemples, développer leur propre culture personnelle congruante/alignée avec la culture globale et également être capables de co-construire avec leurs équipes une culture locale spécifique et source de valeur ajoutée.

III – Pourquoi la culture ou « l’expérience culturelle » est le levier le plus puissant de votre organisation ?

La culture existe, formalisée ou non, elle drive tous les rapports au sein de votre organisation. Nous avons rencontré différents cas. Certaines entreprises maîtrisent, sont conscientes de « l’expérience culturelle » qu’elles véhiculent et comprennent ce que vivent leurs collaborateurs, leurs clients et parfois même, l’ensemble de leurs parties prenantes. Elles ont mis en place des organisations plus souples et plus homogènes, elles ont accompagné l’évolution des postures et fonctionnent en co-construction et en mode test & learn. Elles sont évidemment les plus rares.

« Cette inertie de la Direction peut s’avérer fatale et dans le meilleur des cas ralentir fortement la dynamique et laisser le marché libre à de nouveaux acteurs. »

A l’inverse, d’autres en sont encore aux déclarations d’intentions et se prennent les pieds dans une intellectualisation de la transformation et de la performance. Elles sont déconnectées du terrain, de leurs clients et des évolutions business majeures de leurs secteurs. Entre deux, les organisations qui engagent quelques actions ponctuelles plutôt que des projets itératifs de transformation ou de réinvention, mais qui ne disposent pas d’une volonté assez forte de réinventer en premier lieu leur direction et notamment leur COMEX. Cette inertie de la Direction peut s’avérer fatale et dans le meilleur des cas ralentir fortement la dynamique et laisser le marché libre à de nouveaux acteurs.

A l’heure du « customer centric », de l’émergence de forts facteurs de stress sociétaux et économiques, de l’émergence de l’intelligence artificielle et du « monde » des objets connectés, une expérience culturelle forte et attractive, agile et résolument tournée vers l’avenir est un facteur indispensable de succès.

CULTURE vs EXPERIENCE CULTURELLE

 

« Avant de changer le Monde, commence par toi-même ! ».

« Mantra » NAPE Agility & Culture

 

Finalement, la culture d’entreprise certains en parlent déjà depuis plusieurs décennies. Le Japon et les USA ont été de formidables sources d’inspiration pour des auteurs comme Michel CROZIER, Erhard FRIEDBERG, Peter DRUCKER et d’autres. Aujourd’hui les startups, les GAFA et les NATU sont autant de sources d’inspiration pour étudier « l’expérience culturelle » et ses impacts. Des auteurs comme Isaac GETZ et Frédéric LALOUX évoquent également l’entreprise libérée ou la réinvention des organisations et citent des PME, des ETI traditionnelles, des secteurs de l’industrie ou du service un peu partout dans le monde. Malgré ces recherches et ces partages via le web, peu d’entre nous comprennent encore véritablement la différence entre la culture telle qu’elle a été enseignée jusqu’à présent et « l’expérience culturelle » déterminante aujourd’hui pour la réussite des organisations. L’approche qui tend à :

 

  1. Travailler sur la culture collective et les cultures individuelles, les postures des collaborateurs.
  2. Co-construire et animer « l’expérience » en l’alignant avec la Big-Picture, la raison d’être, les valeurs, la mission et guidelines opérationnelles tout en incluant la diversité locale et individuelle.
  3. Ne plus établir de plans de transformation limités dans le temps, mais façonner une organisation apprenante et en réinvention permanente.
  4. Animer et capitaliser sur les interactions avec les clients via le digital. Engager et faire du client un « collaborateur » à part entière, co-bâtisseur de l’organisation.
  5. Être dans une posture holistique et expérientielle tenant compte de différentes intelligences et dimensions de l’humain : ressentis/intuitions, émotions, relations, intellect, imagination/ « créativité ». Une approche de design plus que d’empilement de couches successives.

 

En conclusion, en ces temps de disruption et de bouleversements majeurs et globaux, partez d’un principe simple et de bon sens pour réinventer votre organisation. Une idée phare de notre startup/conseil NAPE Culture & Agility. Un « mantra » qui peut s’appliquer à toute volonté d’évolution et d’influence : « Avant de changer le Monde, commence par toi-même ! ».

 

Article co-écrit par Messaoud MAHMOUD CMO et Selim SAADI COO NAPE Culture & Agility le 11 janvier 2017.

Pour en savoir plus sur NAPE Culture & Agility, vous pouvez nous contacter messaoud.mahmoud@napeculture.com – 06 14 51 65 29 ou selim.saadi@napeculture.com – 07 62 37 56 81

admin
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.