logo
Suis l'actualité de la transformation des organisations, des Digital RH, du management 3.0 et de l'empowerment des collaborateurs.


contact@napeca.com
07 62 37 56 81

La réinvention, c’est avant tout la culture du Dirigeant !

La réinvention, c’est avant tout la culture du Dirigeant !

Innovation et performance, une question de culture ?

Suite au premier article, une interview d’Alexandre Pachulski (Co-fondateur de TALENTOSFT) au sujet de la réinvention des dirigeants et des nouveaux modèles managériaux, nous partons aujourd’hui à  la rencontre de Thierry Willième. Ancien de chez IBM, ce dernier vient de quitter la Présidence de GENERAL ELECTRIC CAPITAL France pour entamer une nouvelle carrière en tant que co-fondateur de WISDOM Paris (inspiré de la grande conférence mondiale WISDOM San-Francisco – Silicon Valley, sur le management bienveillant et le «conscious business») ; il est aussi investisseur au board de plusieurs startups dans les domaines du développement durable, des RH et du management.

 » La culture des entreprises représente l’obstacle numéro 1 à  la transformation digitale – le fossé culturel s’est même aggravé de 7 points en 6 ans ».

*Source : étude du DTIC – Digital Transformation Institute de Capgemini, juin 2017.

Si Thierry Willième s’intéresse autant à  ces sujets, c’est qu’il les traite depuis plus de trente ans et qu’il a toujours pensé la performance globale au service du business et de l’humain. En ces temps de transformations digitales, de nouveaux paradigmes RH et d’innovation, accompagner les organisations et les changements de culture passe avant tout par la réinvention des cultures, par le développement de nouveaux rapports à  soi-même et au travail.

Les dirigeants au cœur de la réinvention : ouverture et résilience

 » Les employés sont à  peine 37% à  estimer que leur société possède une culture centrée sur l’innovation, l’expérimentation et la prise de risques, contre 75% des cadres dirigeants ».

*Source : étude du DTIC – Digital Transformation Institute de Capgemini, juin 2017.

Nous l’avons évoqué lors du dernier article (à lire ici : Article interview d’Alexandre Pachulski), le courage, la transparence et l’exemplarité sont des valeurs et surtout des postures attendues, voire exigées par les collaborateurs et les clients. Les dirigeants, qui sont au cœur de la réinvention des rapports dans l’entreprise et qui doivent impulser de nouvelles habitudes, ne sont ni parfaits, ni forcément bien accompagnées pour relever ces nouveaux défis. Ils sont, en outre, souvent isolés de leurs collaborateurs, silo qui s’ajoute à  la solitude du dirigeant. De véritables efforts doivent donc être entrepris pour leur permettre de s’ouvrir, d’accepter avec résilience une forme d’anxiété et d’inconnu.

L’expérience de l’un des pionniers de la réinvention du management en France

 » Des managers inspirants : c’est une condition nécessaire mais pas suffisante « 

Thierry Willième, co-fondateur Wisdom Paris et ex Président de GE Capital France

Thierry Willième a exercé de très nombreuses fonctions de direction chez IBM et GE. Il fut l’un des pionniers de la réinvention du management dans les années 1990, en important des techniques issues du sport et de la compétition. Cofondateur de Wisdom Paris, conférencier, professeur à Sciences Po, il défend l’idée que la vie est un perpétuel mouvement, qui nous invite à nous réinventer en permanence. Ca n’a jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui, où tout s’accélère ! « Les entreprises qui n’existent plus sont celles qui n’ont pas vu venir les nouvelles technologies », rappelle-t-il.

Dans cette perspective, il est urgent et prioritaire d’apprendre à se réinventer et à faire face à des changements qui sont souvent anxiogènes avant d’être bénéfiques. Comment se mettre dans une posture qui permet la réinvention dans la souplesse et l’ouverture ? Il nous en parlera le 3 octobre prochain lors du BIG LAB : Objectif « Réinvention ». En attendant, voici quelques axes de réflexions issus de sa longue expérience.

D’abord, il faut comprendre que le management « command and control » qui met les collaborateurs en mode exécution n’ont jamais suscité d’innovation.

« Le mode exécution n’a jamais permis l’innovation »

Thierry Willième, co-fondateur Wisdom Paris et ex Président de GE Capital France

Chez Google, 50% des innovations viennent des 15% de temps qu’ont les ingénieurs à  leur disposition pour travailler dans la direction qu’ils souhaitent. L’innovation est une émanation de la motivation intrinsèque, elle ne résulte jamais du jeu de la carotte ni du bâton.

Qu’est-ce qui favorise la réinvention ?

  • « Des managers inspirants : c’est une condition nécessaire mais pas suffisante », observe Thierry Willième.
  • Ensuite il faut donner du sens, un sens partagé de telle sorte que les collaborateurs soient heureux dans ce qu’ils font.

Les bons managers savent créer un contexte dans lequel leurs équipes s’épanouissent. Ils associent à la vision sans donner le chemin précis pour l’atteindre. Ainsi, chacun participe au chemin, et s’il fait sens, et s’il fait envie, la réinvention est possible. Car « la clé du succès, c’est le bonheur», conclut Thierry Willième. Il participera à la journée dédiée aux dirigeants, LE BIG LAB : objectif réinvention, du mardi 3 octobre prochain à Paris. Il participera aux différents workshops, partagera son expérience inspirante et répondra à vos questions.

Article co-écrit et propos recueillis par Gaëlle Brunetaud-Zaïd, Messaoud Mahmoud et Selim SAADI pour NAPE Culture & Agility dans le cadre du BIG LAB : objectif réinvention.

Pour plus de renseignements ou pour inscrire vos équipes de Direction, contactez Selim SAADI au 0762375681 ou à selim.saadi@napeca.com.

*Source : étude du DTIC – Digital Transformation Institute de Capgemini, juin 2017 – Lire le rapport du Digital Transformation Institute de Capgemini et de Brian Solis.

admin
No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website