logo
Suis l'actualité de la transformation des organisations, des Digital RH, du management 3.0 et de l'empowerment des collaborateurs.


contact@napeca.com
07 62 37 56 81

Réinvention et transformation : le plein d’énergie, puis le grand plouf !

Réinvention et transformation : le plein d’énergie, puis le grand plouf !

Mais ou est donc passé l’esprit collaboratif ?

Suite aux interviews d’Alexandre Pachulski (Co-fondateur de TALENTOSFT) au sujet de la réinvention des dirigeants et de Thierry Willième (ex Président de GE Capital France et co-fondateur de WISDOM Paris) au sujet des nouvelles formes de management et de leadership, nous partons aujourd’hui à la rencontre de Michel Barabel pour évoquer les points sensibles auxquels accorder une attention toute particulière dans le cadre des transformations des organisations ; ou comment faire le lien entre exemplarité des directions, animation des managers et des collaborateurs sur le terrain.

85% des cadres dirigeants, contre 41% des employés seulement, considèrent que leur entreprise favorise la collaboration en interne.

*Source : étude du DTIC – Digital Transformation Institute de Capgemini, juin 2017.

Michel Barabel est un profil atypique, hacker dans « l’âme », chercheur-entrepreneur, il cumule les responsabilités. Directeur de Master à l’IAE Gustave Eiffel et à Science Pô Paris, co-auteur pour les éditions DUNOD de Manageor (référence du domaine au même titre que Mercator ou Strategor), co-auteur du Grand Livre de la Formation ou encore du premier livre collaboratif « Innovation RH » écrit par plus de 100 startups des digital-RH, Michel Barabel est un homme humble qui identifie très bien les difficultés auxquelles sont confrontés les dirigeants dans les phases de transformation ou de réinvention.

« Face aux injonctions paradoxales, les gens se trouvent piégés et se désengagent »

Michel Barabel

A travers ses différents travaux et ses diverses collaborations dans l’univers des entrepreneurs et des startups spécialisées dans les nouvelles approches RH et managériales, Michel Barabel a pu apprécier l’importance pour les dirigeants de passer du discours aux actes et d’accompagner les collaborateurs dans des micro-changements réguliers plutôt que dans de grandes transformations inscrites et planifiées dans le temps. Insuffler l’esprit de collaboration passe aussi par là.

Michel BARABEL ou la politique du petit pas et de l’exemple

« Attention à ces hackathons et autres sessions dont les collaborateurs de grandes entreprises ressortent gonflés à bloc avant d’être rattrapés par le quotidien et étouffés par la norme… »

Michel Barabel

Pour Michel Barabel, les injonctions paradoxales sont une plaie. Rappelons-nous que le changement ne se décrète pas, la motivation ne s’achète pas. Qu’un certain nombre d’individus se mettent en retrait, prennent un temps d’observation pour comprendre quelles nouvelles grilles de pouvoir vont se mettre en place avant de se lancer dans la transformation, c’est normal ! « Attention à ces hackathons et autres sessions dont les collaborateurs de grandes entreprises ressortent gonflés à bloc avant d’être rattrapés par le quotidien et étouffés par la norme : insuffler de l’énergie pour l’éteindre dans un second temps, c’est presque pire que de ne rien faire », prévient Michel Barabel.
Pour faciliter la réinvention de l’organisation il conseille donc :

• De s’appuyer sur des éléments positifs du passé, car on bâtit sur les éléments communs de fierté

• De mettre en œuvre une stratégie pragmatique de petits pas qui passe par la périphérie avant d’attaquer le cœur

• De ne rien imposer, et de s’appuyer sur ceux qui ont envie de faire bouger les lignes

• D’agir et de donner à voir, et d’éviter les discours.

Dans ce cadre, évidemment, les premiers porteurs de la transformation doivent être les dirigeants. De leur capacité à incarner la réinvention dépend la confiance des collaborateurs et leur envie de plonger à leur tour. Voyez Decathlon ou Michelin, le succès ne dépend pas de la taille de l’entreprise mais de la posture des dirigeants ! Pour incarner la transformation, réinventer sa posture, il faut se laisser inspirer. Dans notre monde digital, où beaucoup d’inspirations sont hors de l’entreprise, « Vivre des expériences passionnantes est l’une des activités clés des dirigeants, affirme Michel Barabel : allez renifler les nouvelles tendances, identifier les signaux faibles de l’environnement, le BIG LAB Objectif : Réinvention fait partie de votre programme d’idées à importer dans vos équipes » !

Le 3 octobre, Michel Barabel partagera ses idées aussi concrètes qu’inspirantes et animera la journée, accompagné des co-fondateurs de NAPE C&A.


Article co-écrit et propos recueillis par Gaëlle Brunetaud-Zaïd, Messaoud Mahmoud et Selim SAADI pour NAPE Culture & Agility dans le cadre du BIG LAB : objectif réinvention.
Pour plus de renseignements ou pour inscrire vos équipes de Direction, contactez Selim SAADI au 0762375681 ou à selim.saadi@napeca.com.

*Source : étude du DTIC – Digital Transformation Institute de Capgemini, juin 2017 – Lire le rapport du Digital Transformation Institute de Capgemini et de Brian Solis.

admin
No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website