logo
Suis l'actualité de la transformation des organisations, des Digital RH, du management 3.0 et de l'empowerment des collaborateurs.


contact@napeca.com
07 62 37 56 81

L’intelligence émotionnelle – IE – au service de la performance et du changement

L’intelligence émotionnelle – IE – au service de la performance et du changement

L’Intelligence Émotionnelle, un outil prédictif de la réussite et un accélérateur du changement

 

 

Emotion vient du latin « ex movere » qui signifie « se mouvoir vers l’extérieur ». Ce terme a inspiré l’expression « intelligence émotionnelle » qui est apparu pour la première fois en 1990 lorsqu’elle a été définie par les psychologues américains Peter SOLAVEY et John MAYER. Le fait de mieux gérer ses émotions et le fait de mieux comprendre celles des autres permet par exemple de :

 

  • passer plus rapidement les 5 grandes étapes de la courbe du deuil ou du changement d’Elisabeth KÜBLER-ROSS

 

  • utiliser les leviers intrinsèques de motivation des collaborateurs pour les aider à grandir et développer leur engagement.

 

« 

L’intelligence émotionnelle (IE) est définie comme la capacité d’un individu à exprimer ses propres émotions, à les maîtriser, à interpréter les émotions des autres et les utiliser de façon adaptée afin d’orienter adéquatement ses actions.

Les compétences émotionnelles clefs à développer chez vos collaborateurs, selon l’approche de Daniel GOLEMAN.

 

Empowerer et développer le potentiel et les savoir-êtres des collaborateurs : le modèle de GOLEMAN

 

On comprend alors comment l’ie influence incontestablement le succès et la performance professionnelle. Elle est la clé pour accéder au plein potentiel qui sommeille en chacun de nous. L’intelligence émotionnelle affecte notre façon d’être, nos comportements, nos interactions quotidiennes ainsi que nos prises de décision.

 

« 

Le neurologue Antonio DAMASIO a étudié des patients atteints de lésions cérébrales au niveau des zones de régulation des émotions. Tous ces sujets présentaient un point commun : non seulement ils ne ressentaient aucune émotion, mais ils étaient également incapables de prendre des décisions, même les plus simples, comme le choix d’un aliment. Les émotions semblent donc jouer un rôle clé dans notre capacité de prise de décision.

 

La notion d’intelligence émotionnelle a finalement été popularisée en 1995 par le best-seller de Daniel GOLEMAN intitulé « L’intelligence émotionnelle : comment transformer ses émotions en intelligence ».

 

Empowerer et développer le potentiel et les savoir-êtres des collaborateurs : le modèle de GOLEMAN

 

 

« 

Selon Daniel GOLEMAN, 67% des compétences essentielles pour être performant au travail sont liées à l’intelligence émotionnelle.

« 

Ses études menées dans plus de 500 entreprises montrent que : la confiance en soi, la conscience de soi, la maîtrise de soi et l’intégrité garantissent la réussite des employés et celle de l’entreprise.

 

Actuellement, la pression du changement dans un marché global valorise de plus en plus les personnes qui : sont capables de se motiver, prennent des initiatives, sont poussées intérieurement pour augmenter leur performance, sont optimistes, travaillent sans créer de conflits et avec créativité = Intelligence émotionnelle.

 

Le modèle de GOLEMAN repose sur une combinaison de compétences émotionnelles de capacité cognitives et de traits de personnalité :

 

5 dimensions :

 

  1. CONSCIENCE DE SOI
  2. DEVELOPPEMENT PERSONNEL
  3. ADAPTABILITE
  4. AFFIRMATION DE SOI
  5. LEADERSHIP

 

15 compétences émotionnelles :

 

  • Assertivité
  • Gestion de la diversité
  • Empathie
  • Expression des sentiments
  • Flexibilité
  • Médiation
  • Motivation des autres
  • Optimisme
  • Résilience
  • Confiance en soi
  • Maîtrise de soi
  • Connaissance de soi
  • Auto-motivation
  • Estime de soi
  • Tact

 

Les employés accordent aujourd’hui plus d’importance à l’optimisation de la cohabitation au travail : ils veulent des managers et des leaders qui
leur permettent de rester naturels, et soutiennent leurs objectifs personnels et professionnels. L’intelligence devient donc centrale à plusieurs égards.

 

 

Commercial : l’intelligence émotionnelle au cœur de la performance

tests et empowerment pour commerciaux. Les compétences émotionnelles clefs à développer chez vos collaborateurs, selon l'approche de Daniel GOLEMAN.

Pour optimiser les performances commerciales, il est essentiel de comprendre les besoins du client et de gérer les problèmes sociaux ou émotionnels, tout en apportant de la valeur ajoutée aux clients. De toute évidence, tout commercial doit impérativement posséder des compétences émotionnelles.

 

« 

Selon une étude menée auprès de plus de 40 entreprises du classement Fortune 500, les performances des commerciaux ayant un niveau d’intelligence émotionnelle élevé dépassent de 50 % celles des commerciaux ayant un niveau d’intelligence émotionnelle moyen à faible.

 

 

Par exemple, l’entreprise pharmaceutique française Sanofi a concentré ses efforts sur le développement des compétences émotionnelles de son équipe de vente, ce qui a boosté ses performances annuelles de 12 % (Étude réalisée par S. Jennings et B.R. Palmer, “Sales Performance Through Emotional Intelligence Development, Organizations and People, 2007”).

 

L’une des qualités essentielles pour réussir en tant que commercial est l’empathie. L’empathie permet d’établir une relation de confiance avec les clients, de souder les équipes, de favoriser le coaching et de mettre les bases d’une entreprise solide fondée sur l’intelligence émotionnelle. Les commerciaux les plus empathiques engagent leurs clients, créent un lien de confiance et apprennent à les connaître de manière approfondie.

 

 

RH : recruter avec l’intelligence émotionnelle, une bonne adéquation avec votre culture d’entreprise

 

« 

46% des nouvelles embauches se soldent par un échec dans les 18 mois à cause d’un manque d’intelligence émotionnelle.

 

 

Si certains postes requièrent un niveau d’intelligence émotionnelle plus élevé que d’autres, rares sont ceux où elle ne confère aucun avantage. Bien qu’il soit crucial de s’assurer qu’un candidat possède les compétences nécessaires à un poste, il est tout aussi important de rechercher les qualités émotionnelles qui lui permettront de s’intégrer à l’équipe et à la culture de l’entreprise.

 

Pour mettre en place une sélection efficace, il est important d’identifier les qualités émotionnelles susceptibles de prédire les bénéfices que votre entreprise espère obtenir. Une analyse rapide des capacités émotionnelles de vos employés actuels vous aidera à créer un référentiel personnalisé, que vous pourrez ensuite utiliser comme un indicateur de base pour la sélection. De cette façon, vous retiendrez uniquement les candidats qui répondent à vos critères.

 

 

Evaluer l’Intelligence Emotionnelle – IE

 

Nous utilisons par exemple le  Test d’Intelligence Émotionnelle  » EMOTIONS » (central test) qui évalue les «soft skills» des personnes (maîtrise de soi, adaptabilité, résilience, auto-motivation…) et propose un score de QE étalonné.

 

Quelques éléments de détails :

 

  • Score QI et QE
  • Évaluation du facteur général d’intelligence
  • Solutions commentées
  • Résumé du profil
  • Disponible en français, anglais, espagnol et allemand
  • Questionnaire en ligne : 97 questions – 15 à 20 minutes
  • Votre Rapport et débriefe en groupe ou en individuel
  • Wébinaire de débriefe et de remise de votre rapport Intelligence Emotionnelle d’une durée de 2h (avec questions et réponses)

Nos partenaires officiels pour ces tests : Coachdaffaires.com et www.centraltest.fr/

 

Vous souhaitez former vos équipes de Direction, vos RH ou Managers, contactez-nous en cliquant ICI

 

Télécharger le guide pour en savoir plus sur l’intelligence émotionnelle :

Intelligence_Emotionnelle_Travail_Central_test_Daniel_GOLEMAN_Coachdaffaire_NAPE_C&A

admin
No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website