LABS dédiés aux collaborateurs : “LA” solution pour engager et réussir vos transformations ?

LABS dédiés aux collaborateurs : “LA” solution pour engager et réussir vos transformations ?

LE DÉFIS DES GRANDS GROUPES… ET DES AUTRES

 

“Les entreprises hésitent quant aux stratégies à mettre en œuvre afin de favoriser l’engagement des salariés”.

Etude « Simply Talent » menée par Oracle en 2016*

Depuis quelques mois avec l’équipe de NAPE (Agility & Culture) nous rencontrons les plus grandes entreprises sur le sujet des transformations digitales (mais pas que), du middle management, de l’attractivité des talents et de l’empowerment des collaborateurs. Egalement des défis d’évolution de mindsets et de la cohésion/collaboration entre différentes cultures/communautés au sein des entreprises.

Nos derniers travaux exécutés en co-construction avec des groupes du CAC40, des start-ups et des communautés d’experts, ont été très utiles à nos clients mais également à notre propre réflexion concernant les LABS que nous déployons depuis plus d’un an.

Nous avons engagé des réflexions sur des sujets de transformation, d’engagement, d’attractivité évidemment mais surtout de Culture comme levier de performance managérial et business.

 

LAB Expérientiel NAPE CULTURE_15

Crédit photo – I-Shooting – http://i-shooting.com/

 

“Votre rapport a été brillant”

Valérie GAUDART – Directrice des Ressources Humaines – ENGIE (Ex GDF-SUEZ)

(Suite au rapport remis par NAPE en co-construction avec le LAB RH)

Toutes ces rencontres sont riches et instructives. Nous sommes scotchés par la détresse, ou la force d’inertie qui y règne. D’une part, de par la taille de ces organisations (certains groups regroupent plus de 100 000 salariés à travers le Monde), mais d’autre part et finalement surtout, par le manque de solutions et d’expertise que les plus grands cabinets de consulting leur proposent pour ces challenges.

Nous étions récemment chez l’un d’eux, à la rencontre de l’ensemble des DRH de de la totalité des Business Units du groupe. Etaient également présents l’ensemble de la DRH Corporate. Nous avons eu l’occasion et l’opportunité de passer 3 heures avec eux autour d’un dîner.

Ce que vous allez lire est un retour qui regroupe un ensemble de datas obtenus dans des contextes tels que ce dernier mais également des phases d’analyse et de déploiement dans les entreprises. Evidemment nous vous y présentons le levier le plus puissant que nous avons identifié pour faciliter les transformations et décupler l’engagement des collaborateurs sur le long terme.

“Les employeurs ne sont pas unanimes lorsqu’il s’agit d’indiquer les personnes qui stimulent l’engagement des salaries. 34% pensent qu’il s’agit de leur Chef d’équipe, 28% l’équipe Direction, 10% l’équipe RH”.

Etude « Simply Talent » menée par Oracle en 2016*

 

En effet, ce que révèle cette étude est évident. Ce sont un environnement et des dynamiques de groupes favorables et inspirantes qui permettent aux différentes individualités de grandir mutuellement. Sans échange permanent d’énergie, de savoir, de confiance, toute dynamique retombe très vite.

RETOUR SUR UN LAB « EN TAILLEUR ET EN CHAUSSONS »

 

LAB Expérientiel NAPE CULTURE_16

Crédit photo – I-Shooting – http://i-shooting.com/

 

Je vous propose donc de faire un retour sur le LAB Expérientiel du jeudi 24 mars dernier et d’établir une mise en perspective avec les contextes et défis liés à la nécessité pour les entreprises, qui veulent rester dans la performance, de se réinventer en permanence. Organisée par NAPE Culture, cette matinée spéciale “en chausson”, dans un loft au cœur de Paris, a permis de réunir une partie des groupes du CAC40 autour du “management 3.0 par la Culture”.

“Bravo à NAPE CULTURE pour ce LAB expérientiel qui nous a permis de découvrir dans une ambiance conviviale et hautement collaborative en quoi une approche par la culture permet de mieux se préparer aux défis de la transformation en entreprise”.

Jean-Christophe HAMANI  – Directeur de Programme – HUAWEI

 

Parmi les présents, des DRH, RRH, RH, Directeurs/trices Innovation, Digital, Transformation, Responsables Communication/Marketing et CEO de start-ups. Comme les noms comptent, en voici une partie : Huaweï, Manpower, Safran, Orange, Thalès, Prisma Média, Vinci, Point Vision, Young&Rubicam, etc.

A noter la présence du LAB RH, le plus important lobby autour de la disruption des métiers RH et managériaux, qui regroupe plus de 70% de l’écosystème start-up dédié (soit plus de 150 start-ups). Lobby qui travaille déjà avec une grande partie du CAC40 et dont NAPE est un membre et acteur dynamique depuis les débuts.

LAB DESIGN 1 : LA FORME AU SERVICE DU FOND

 

LAB Expérientiel NAPE CULTURE_8

Crédit photo – I-Shooting – http://i-shooting.com/

 

Cette matinée s’est déroulée en 5 étapes. Une première lors de laquelle les participants ont pu apprécier un cadre disruptif et inédit.

On dit souvent que le fond est plus important que la forme. Chez NAPE nous pensons que la forme doit servir le fond, mais ne doit pas être reléguée au second plan. Tout LAB doit être désigné sur mesure, pensé du fond à la forme pour proposer une expérience complète : émotions, pensées, ergonomie, physique et intellect.

“Une belle communication sur l’évolution du modèle traditionnel encore en application dans la majorité des sociétés. Cela bouscule bien les mentalités et c’est tant mieux. Les métiers changent et il est urgent de ne pas camper sur des méthodes qui ne s’appliqueront pas obligatoirement dans toutes les nouvelles structures”.

Yannick LEFEVRE – Directrice Scientifique et Innovation – Groupe POINT VISION

A leur arrivée, deux règles propres à l’event leurs étaient annoncées. La « loi XYZ » et la loi des « pieds libérés ». Grâce à ces deux principes forts, l’ensemble des participants (100% ont accepté de jouer le jeu) s’est retrouvée en chaussons (ou chaussettes) et à se tutoyer dès le premier contact.

Ces deux principes ont été mis en place lors du design de l’event. Pour accompagner les invités dans un processus d’ouverture, il était nécessaire de les plonger dans une atmosphère différente de tout ce qu’ils rencontrent habituellement. Changement est l’opposé d’habitude. Il fallait donc leur proposer un cadre qui change pour initier une rupture temporaire avec leurs habitudes.

Nous avons donc mis en place un contexte qui les renvoie à 3 choses qui sont parmi les 7 facteurs clef de succès d’un LAB de ce type :

  1. un environnement « familial » bienveillant (un cocon rassurant et donc une sécurité)
  2. un environnement anglo-saxon grâce à l’esprit start-up (leadership & audace)
  3. relax et « jeuns » grâce au tutoiement « obligatoire » de la « Loi XYZ » (énergie et innovation).

Tout ceci renforcé par le lieu, un loft agréable au cœur de Paris.

“Merci à toute l’équipe de Nape pour cette approche inédite… L’aspect participatif de cet échange a permis à chacun de se poser les bonnes questions. Je compte désormais sur l’équipe de Nape pour m’accompagner dans ce changement”.

Malika ACHMAOUI – Responsable Recrutement et Mobilité – Groupe PRISMA MEDIA

LAB DESIGN 2 : LE FOND AU SERVICE DE LA PERFORMANCE

 

LAB Expérientiel NAPE CULTURE_20

Crédit photo – I-Shooting – http://i-shooting.com/

 

Pas d’innovation sans technologie ? Aujourd’hui personne n’accepte de parler d’innovation sans digital, sans une avancée scientifique technique. C’est d’ailleurs étonnant, car la science à beau réaliser de belles avancées, elle reste au service d’un projet humain et business par prolongation.

Une véritable innovation ne vaut donc que par la façon dont on va l’utiliser. Les nouvelles façons d’utiliser les applications et le digital par exemple, pour gérer, pour animer et pour diffuser une culture sont autant de nouvelles méthodes et méthodologies qui relèvent tout autant de la disruption que les outils qu’elles utilisent.

“EN 45 MIN ON EST PASSE DE 50% DE SEPTIQUES A 98% DE CONVAINCUS : LA CULTURE EST BIEN UN LEVIER ESSENTIEL DE LA PERFORMANCE DES ENTREPRISES”.

Sondage agile réalisé lors du LAB Expérientiel – 50 participants

Revenons à présent à l’event. Une fois cette introduction disruptive qui a permis d’établir un certain état d’esprit et d’être en « postures d’ouverture » nous avons sondé les participants de deux façons.

Le premier sondage fut réalisé sur des tablettes tactiles et le second physiquement. Le premier sondage a permis de récupérer des datas sur l’état d’esprit et de solliciter le « cerveau collectif » des participants et le second, en 2 minutes, d’observer leur positionnement. 50% pensaient à ce moment-là que la Culture était un levier indispensable à la performance en entreprise quand 50% étaient neutres ou septiques.

Après 45 minutes de LAB, 98% d’entre eux tombaient d’accord sur le fait que la Culture était un élément essentiel de la performance de l’entreprise : pour la cohésion et pour l’engagement des collaborateurs.

LAB DESIGN 3 : LA DYNAMIQUE EMOTIONNELLE & COGNITIVE

 

LAB Expérientiel NAPE CULTURE_17

Crédit photo – I-Shooting – http://i-shooting.com/

 

“Un événement réussi tant sur le fond que la forme ! La qualité des interventions, les échanges, le partage d’expérience dans une ambiance conviviale et créative donnent envie d’explorer davantage le vaste sujet de la culture d’entreprise. Encore bravo aux organisateurs et aux speakers”!

Sonia LADJMI – Directrice Communication IONIS – GROUPE ORANGE

La première étape étant un franc succès, la suite s’annonçait très intéressante ! Plusieurs « inspirants » ont tour à tour pris la parole, le CDO (Chief Digital Officer) d’un Groupe du CAC40, le Culture Broadcaster (Responsable de la diffusion de la Culture) d’une PME/Start-up du nom de SAVE en très forte croissance à travers l’Europe. Enfin les collaborateurs d’une startup dédiée au recrutement par le profil, MONKEY TIE, dont le CEO fait bouger les lignes RH & Managériales dans l’univers business français avec le lobby qu’il a cofondé il y a un an et dont nous avons parlé plus haut, le LAB RH.

Cette étape de témoignages et d’échanges avec les « inspirants » est destinée à ouvrir les « chakras » des participants et leur permettre durant un temps (du moins durant l’event et quelques semaines après) de se projeter avec plus de notions et de clefs de succès dans une période aux contours flous et dont on ne sait finalement pas ce qu’elle va réserver à chacun.

Parmi les facteurs indispensables, le facteur énergie. J’ai déjà pu observer et vivre des rencontres (dans le cadre personnelle ou professionnel) avec des profils qui vous donnent, de par ce qu’ils incarnent, ce qu’ils diffusent, une « pêche » et une énergie incroyable durant plusieurs mois. On dit par ailleurs que certaines rencontres changent vos vies. J’ai pu le vérifier à plusieurs reprises et c’est un avis partagé par toutes les personnes avec qui j’en ai discuté. Autant dire un facteur déterminant si on en doutait encore.

S’en sont suivi les présentations de 3 start-ups qui proposent des solutions facilitant l’animation des équipes, le renforcement des liens et surtout une remontée de datas, indispensable à une bonne compréhension du terrain et de ce que vivent les collaborateurs au quotidien et donc du management. Plus que jamais on attend des managers qu’ils se réinventent et passent de n+1 à facilitateurs.

 

FOCUS SUR LES PARTENAIRES DU LAB

  • LE LAB RH > Lobby regroupant plus de 150 start-up au service de la disruption RH & Managériale
  • SAVE > Sauver votre smartphone ou tablette en moins de 20min partout en Europe
  • MONKEY TIE > Start-up qui permet de recruter par la personnalité
  • URBAN GAMING > Sondage et animation digitale d’évènements
  • SUPERMOOD > Mesurez l’humeur de vos collaborateurs
  • SKILLSOLUTIONS SOFTWARE > Incentive digital, gaming et développement RH
  • FUGU FURNITURES > Meubles gonflables et architecture nomade
  • I-SHOOTING > Studio photo, spécialisé dans les portraits d’équipe et de personnalités

 

“Enfin l’atelier que l’on attendait : expérience, partage, rencontre… On en ressort plus grand et plus fort 😉 ! Si j’étais déjà convaincue du bienfondé de l’intérêt de la culture d’entreprise et de son apport dans le management… je dispose à présent d’outils très intéressants à exploiter”.

Hager CHARNI – Responsable Communication – CAISSE D’EPARGNE, GROUPE BPCE

LAB DESIGN 4 : INTELLIGENCE COLLECTIVE, AGILITE & RESEAU

 

LAB Expérientiel NAPE CULTURE_2

Crédit photo – I-Shooting – http://i-shooting.com/

 

Vous connaissez toutes et tous les rythmes « parfait » de travail que l’on retrouve exposés dans tous les articles sur la performance et la concentration au travail. L’un d’eux nous vient de Lettonie. Draugiem Group, grâce à son application de gestion du temps « DeskTime » a trouvé que le ratio de 52 minutes de concentration pour 17 minutes de coupure était la formule la plus efficace.

Nous avons donc pris soin (sans respecter à la minute près ce conseil, en effet nous avons agilement rattrapé une vingtaine de minutes de retard J) de proposer des moments de « sprint » et des moments de coupure, avec échanges, position « débout » et petite collation pour les plus gourmands ou adeptes de vitamines et/ou caféine.

Un workshop a permis au DRH, RRH, Directeurs et Managers présents de co-construire des process agiles pour assurer un meilleur engagement des collaborateurs, une meilleure expérience candidat ou encore une marque employeur alignée avec la promesse qu’elle véhicule sur les différents canaux de communication. Pour cela répartis en groupes de 5/6 personnes ils ont imaginé des actions concrètes alliant leur système de valeur agile formalisé juste pour l’occasion et des valeurs suggérées directement liée à la performance court terme : rapidité, puissance, rentabilité, etc. Parmi les process et actions de terrain proposées après ce travail collaboratif, une équipe gagnante s’est vue offrir une formation autour du Management 3.0 par la Culture, car oui, je ne vous l’ai pas assez dit, mais c’était le thème de ce LAB Expérientiel.

Chez NAPE Culture, nous avons une définition précise et différente de ce qu’est une culture en entreprise, mais finalement une culture pour tout groupe ou communauté :

Définition NAPE de la Culture : Expérience (émotions, pensées, habitudes et comportements) que vivent au quotidien les membres d’une communauté et impacts que cela produit sur elle-même, ses membres et sa performance. La culture se vit mais surtout se co-construit avec un sens & une volonté de l’inscrire dans un plan, une vision stratégique et des objectifs smart.

Elle a pour mission principale de permettre à chaque collaborateur de se sentir investi et partir prenante positive d’un ensemble cohérent et agile. Une Culture est en constante réinvention dans l’expression de « ses intentions » profondes et permet à chacun de grandir en faisant grandir le tout.

La Culture valorise la diversité et en fait une force locale et collective. Chaque groupe et sous-groupe construit son système de valeur, sa vision et sa mission en cohérence avec la Culture globale. La Culture devient alors glo-cale. »

Passons sur notre vision, car si vous souhaitez plus d’information vous pouvez suivre les liens en bas d’article. Ce sont des posts qui expliquent un peu plus en détail comment la Culture doit être « co-désignée » pour être source de performance durable et globale.

LAB DESIGN 5 : PROJECTION & PERSPECTIVES !

 

LAB Expérientiel NAPE CULTURE_6

Crédit photo – I-Shooting – http://i-shooting.com/

 

Le LAB s’est achevé par un networking devenu indispensable pour de multiples raisons :

  1. Le digital c’est la connectivité, c’est du réseau, dans le fond et la forme.
  2. L’influence et la transformation s’effectue par des relais et de l’inspiration, des échanges réguliers.
  3. Rien de mieux pour faciliter la collaboration que d’échanger dans des cadres disruptifs.
  4. L’intelligence collective, l’innovation et les meilleures idées naissent de sessions de networking thématiques focus : hackathons, brainstorming, etc.
  5. Reverse Mentoring, Sharing Knowledge et Cooptation sont des procédés de plus en plus utilisés par les RH et le Management en général.

Les participants se sont ensuite envolé vers leurs univers respectifs, un large sourire aux lèvres et avec l’envie de faire bouger les lignes, plus que jamais et le plus important, bouger eux-mêmes… Car l’une des mises en perspectives qui ont émergées durant ces 12 derniers mois de rencontre de travaux divers et variés et d’interventions chez nos clients est que les acteurs que l’on responsabilise pour pousser ou porter les transformations, sont eux-mêmes démunis et surtout bien trop peu accompagnés pour incarner et inspirer leurs collaborateurs et équipes.

“Les interventions, l’atelier et l’esprit de la rencontre ont permis d’appréhender de manière pragmatique l’importance de la culture d’entreprise. Merci pour cette approche, ce format et les outils que vous avez su transmettre”.

Aurélien MIZERET – CEO, Co-Fondateur – MANAGEMENT RH

EXIT LES RSE 2.0 & LES FORMATIONS OLD-SCHOOL

 

Voici d’ailleurs pour finir 5 éléments qui s’ils ne sont pas mis en place chez vous risquent fort de mettre à mal tous les efforts et investissements entrepris pour les transformations :

  1. Un accompagnement conséquent pour que les acteurs de la transformation (les exemples diront nous, généralement DRH, Directeur change, digital ou transformations) puissent incarner l’avenir et faire eux-mêmes évoluer leurs postures.
  1. Des cursus de formations/empowerment agiles et répétés dans le temps. Mis en perspectives avec le terrain et sous des formes disruptives. Pour porter l changement il faut agir différemment.
  1. Une transformation portée et surtout incarnée par le/la CEO.
  1. Des rencontres régulières entre tous les métiers et tous les niveaux hiérarchiques (Oui ! Il faut bien rêver non ? J).
  1. L’utilisation d’outils digitaux et de datas mis au service d’une stratégie de co-construction et d’animation de la Culture, d’échanges constants avec tous les collaborateurs, qui va porter et être portée par les succès individuels et collectifs sur le moyen, long et oui… également court terme.

Exit donc les formations et autres classiques Universités d’Entreprises qui se voient missionnées avec quelques modules Mooc, quelques modules e-learning et quelques « cours » sur l’agilité, participer à l’empowerment et à la montée en compétence des collaborateurs. Celles-ci doivent à minima se transformer dans le fond et sur la forme.

Exit les managers qui incarnent la peur plus que l’espoir d’un avenir meilleur. Qui ne savent pas se positionner (car doivent réinventer leur métier) au plus fort de la transformation et à qui l’on met une pression monstre.

Exit les CODIR/COMEX, ou autres DRH qui parlent de transformation mais ne font rien de différent et ne se challenges pas plus qu’une huître du bassin d’Arcachon (humour J).

Exit donc les réseaux d’entreprise anciens, de type Sharepoint ou Bluekiwi, exit les nouvelles usines à gaz qui veulent imiter les Facebook, Twitter, Whatsapp et compagnie. L’une des plus grandes erreurs est par exemple, de penser que l’on peut dupliquer en entreprise ce qui se fait dans la vie privée. Avant, les entreprises influençaient à quasi sens unique les collaborateurs dans leurs habitudes. Aujourd’hui la frontière entre vie privée/vie professionnelle est de plus en plus fine. Ce sont justement les habitudes et les outils de la vie privée qui prennent le pas sur les outils et les habitudes professionnelles !

Ah ! Et j’oubliais de vous dire ! Ce dont nous ont reparlé le plus les participants ? A votre avis ?… Les chaussons et le petit Nounours NAPE que nous leur avons offert ! Je vous laisse deviner pourquoi !?

 

Selim SAADI – COO – NAPE CULTURE. Avec le soutien de Faïza MEBAREK et Messaoud MAHMOUD – 23 avril 2016

 

* http://exclusiverh.com/articles/sirh-saas/qu-est-ce-qui-stimule-l-engagement-des-salaries-decouvrez-le-ici.htm#.Vw8zTUZikJR.linkedin

POUR ALLEZ PLUS LOIN

#post1: http://www.napeculture.com/les-7-clefs-pour-manager-une-culture-forte-et-engageante-a-lheure-du-digital/

#post2: https://www.linkedin.com/pulse/transformation-2-clefs-innovantes-pour-manager-une-de-selim-saadi?trk=pulse_spock-articles

admin