Comment [mieux] développer les soft skills en entreprise ?

Comment [mieux] développer les soft skills en entreprise ?

Depuis maintenant 5 ans, NAPE Culture & Agility prépare le développement d’une plateforme d’empowerment et de coaching en ligne autour des soft skills et de l’intelligence émotionnelle. Celle-ci doit permettre aux collaborateurs et aux entreprises de grandir avec sens et cohérence, de manière holistique, tout en assurant une performance durable et une meilleure qualité de relation au sein de l’entreprise.

Les soft skills. Une mutation engagée depuis plus de 40 ans.


(IBM study 2019)

Cet article, de 10 minutes de lecture, va vous permettre d’en savoir plus sur karli solutions. C’est la startup que nous venons de lancer avec nos partenaires FdF Performance et Ad-Hoc LAB. Vous allez également prendre connaissance de la dernière grande étude sur le sujet des soft skills. Cet article va vous permettre d’évaluer votre maturité grâce à une série de 3 questions. Vous découvrirez la manière dont le digital et les technologies améliorent considérablement leur évaluation et leur développement. Enfin, la manière dont nous adressons ce sujets de cœur avec karli solutions. Bonne lecture !

LES SOFT SKILLS, UN ENJEU MAJEUR DE CE SIÈCLE POUR LES ENTREPRISES

Déjà en 2011, qui n’imaginait pas qu’une mauvaise écoute pouvait avoir des effets néfastes voire catastrophiques pour le business. Que cela pouvait entraîner une perte de contact, des rapports inexacts, des clients mécontents. Pire encore, une productivité réduite au sein des entreprises ? Les données financières de l’époque portaient déjà à notre attention que dans les entreprises du classement Fortune 500, les pertes liées à un déni de l’importance des soft skills et notamment de la capacité à bien communiquer, s’élevaient alors à 37 milliards de dollars par an.

La dernière étude de grande ampleur d’IBM concernant les soft skills abonde totalement en ce sens. Elle met en lumière une progression constante de l’importance stratégique des compétences comportementales pour l’entreprise. Une croissance continue depuis plus de quarante ans. Autant dire que les dirigeants et les leaders ont été prévenus. Ils n’ont que peu d’excuses aujourd’hui pour ne pas prendre ce sujet à bras le corps.

Avec karli solutions, notre jeune startup nous venons de lever nos premiers fonds. Nous démarrons une aventure technologique et humaine qui doit permettre de réinventer la manière dont les soft skills sont adressés dans les entreprises. Nous sommes reconnaissants de pouvoir nous engager ainsi dans une thématique qui fait véritablement sens actuellement et pour nous-même. D’autant que les soft skills sont au cœur du présent et du futur de l’entreprise et de sa performance. L’ensemble des acteurs du monde professionnel en est aujourd’hui convaincu. Il est absolument nécessaire de développer les compétences comportementales des collaborateurs. Avec des enjeux très clairs :

  • recruter les bons potentiels et les bons talents,constituer des équipes efficientes, capables de s’adapter aux nouveaux modes de management et aux nouveaux environnements de travail,
  • garder les talents et développer leur potentiel en continu,développer le potentiel de tous les collaborateurs déjà présents,
  • améliorer le change management, mieux accompagner les transformations de culture, de business model et de comportements,
  • développer la performance, l’efficience et l’efficacité des collaborateurs,
  • remettre du sens au cœur du quotidien des collaborateurs.

Les RH sont l’un des métiers les plus importants au monde.


(IBM study 2019)

L’étude de grande ampleur d’IBM et du non moins célèbre Josh BERSIN, parue en juillet 2019, conclut sur certains grands principes, comme le fait que :

  1. « Les RH sont l’un des métiers les plus importants dans le monde » Josh BERSIN
  2. l’organisation apprenante ou le « reskilling » est un sine qua non
  3. l’empathie, le bien-être et la confiance et l’éthique sont au cœur de la performance business

Sur le graphique ci-dessous, vous pouvez voir à quel point les besoins en soft skills ne font qu’augmenter et ce depuis plus de quarante années.

AU DELÀ DES DISCOURS, QUI DÉVELOPPE RÉELLEMENT SES SOFT SKILLS EN ENTREPRISE ?

Avant de répondre à cette question, permettez-moi de vous présenter notre équipe. Pour participer à cette grande aventure autour des soft skills dans l’entreprise, nous sommes cinq co-fondateurs. En tant que Président de KARLI Solutions, j’ai le plaisir d’être accompagné d’Alexis AKINYEMI et Laurène HOUTIN, tous deux Docteurs en Psychologie Sociale et co-fondateurs d’un laboratoire de recherche autour des émotions et des soft skills, ainsi que de Patrick BEMMERT et de Michel HUMBERT, deux DG d’expérience et experts des soft skills pour le top management depuis plus de 15 ans.

Je suis quant à moi plongé au cœur de cette thématique depuis maintenant plus de dix ans. Au travers d’expériences de terrain, de réflexions conceptuelles et académiques, j’ai eu l’opportunité de co-fonder un club autour du self-leadership qui a accompagné plus de 60 entrepreneurs et managers de startup et de grandes entreprises. J’ai également accompagné plus de 600 top-managers de grandes organisations autour de la réinvention de leurs postures, de leurs modes de collaboration et de leurs modèles de gouvernance. Parmi lesquelles, Google, Bertrandt, le PMI, Engie ou BDO. Enfin j’ai pu prendre la parole dans le cadre de publications, de tables-rondes et de conférences autour de ces sujets des soft skills et de l’intelligence émotionnelle.

Pratiquez-vous l’introspection ?
Au moins une fois par semaine ?

Au travers de ces divers expériences, soyons francs, je me suis rendu compte d’une chose. Seule une poignée de managers et de collaborateurs accepte de se mettre réellement dans une zone de challenge. Celle qui permet de se transformer véritablement et de faire évoluer ses comportements. Autour de ce petit groupe de personnes, un grand nombre de dirigeants et collaborateurs évoquent le sujet et s’en font l’écho uniquement de manière « intellectuelle » et sans l’inscrire dans des comportements opérationnels.

Quant au dernier groupe, il regarde cela de loin ou y pense, mais bien plus pour leurs collaborateurs. C’est-à-dire les autres. Cette segmentation est partiale et issue de mon observation. Elle est issue des multiples échanges que j’ai pu avoir avec des pairs, des experts et des clients à ce sujet.

Pour les plus curieux, voici un quizz qui vous permettra de savoir de quel « groupe » vous faites partie. Il suffit de répondre honnêtement à ces 3 questions :

  1. Vous êtes-vous déjà fait coacher ? Est-ce une pratique régulière pour vous ?
  2. Vous retrouvez-vous régulièrement (au moins une fois par trimestre) en zone de challenge, de fébrilité émotionnelle ?
  3. Pratiquez-vous l’introspection ? Au moins une fois par semaine ?

Avec 2 à 3 oui, vous êtes sans aucun doute dans le groupe de ceux qui développement régulièrement leurs compétences comportementales ou qui commencent à le faire.

Avec 1 ou 0 oui, vous êtes plutôt dans le discours conceptuel ou vous ne vous intéressez au sujet que depuis peu. Pour en savoir plus vous pouvez lire cet article sur le changement réel et continu.

QUE SIGNIFIE : « MIEUX » DÉVELOPPER LES SOFT SKILLS DANS L’ENTREPRISE ?

Tout comme on ne coache pas quelqu’un qui n’est pas demandeur et engagé sincèrement dans la démarche, on ne peut pas espérer développer les compétences comportementales des collaborateurs sans y mettre de sens et sans avoir leur approbation. C’est pour cela qu’il nous faut à minima réunir 3 conditions :

  • une grande confiance qui permet de lâcher prise, de s’ouvrir et de se plonger dans les processus de transformation personnelle,
  • un environnement managérial au sens large, bienveillant et en soutien continu,
  • une culture du feedback et de la gestion consciente du temps long et du temps court.

Charge à chaque équipe dirigeante de savoir ce qu’elle a mis en place dans son entreprise et ce qui lui manque pour réunir ces trois conditions.

SOFT SKILLS ET PERFORMANCE : NOTRE VISION CHEZ KARLI SOLUTIONS

Accompagner les collaborateurs vers une meilleure connaissance et un meilleur développement de leurs soft skills doit se faire de manière fine et intelligente, en considérant trois éléments clefs.

Vous l’aurez compris, les soft skills ne se développent pas grâce à un dispositif ponctuel et encore moins par une injonction managériale. Accompagner les collaborateurs vers une meilleure connaissance et un meilleur développement de leurs soft skills doit se faire de manière fine et intelligente. Il est essentiel de considérer trois éléments clefs. Il ne s’agit plus d’évaluer des personnalités ou de proposer des sessions ponctuelles d’apprentissage. Celle-ci étant souvent liées à la formation ou au coaching, mais bien d’établir :

  1. un lien direct avec les objectifs opérationnels et l’efficacité court terme des collaborateurs,
  2. une approche sur-mesure grâce à des dispositifs adaptés au profils d’apprentissage et de changement de chaque collaborateur,
  3. un accompagnement continu, fluide et aligné avec les ambitions de performance de l’entreprise à moyen et à long terme.

Le management de l’entreprise doit évidemment donner l’exemple et il pourra compter sur des solutions de plus en plus performantes. Ceci afin de mieux comprendre le terrain, d’anticiper les frictions managériales et de trouver des leviers de développement les plus efficaces.

Vous l’avez certainement compris, les soft skills sont une partie importante, voire centrale de la performance en entreprise. Mais aussi de l’expérience des collaborateurs. Les collaborateurs sont attendus sur le sujet des soft skills. Le management, quant à lui, sur sa capacité à engager sincèrement les équipes. A faire évoluer les collaborateurs vers les futurs contributeurs engagés dans le présent et l’avenir de l’entreprise.

A première vue, l’équation semble relativement simple. Pourtant le défi que nous avons décidé de relever est plutôt complexe : permettre aux collaborateurs de bénéficier d’un accompagnement intelligent (pas d’intelligence artificielle à court terme mais une approche unique et adaptée à chaque collaborateur), au fil de l’eau et directement connectée aux objectifs à court terme de chaque collaborateur. Ceci afin d’épouser parfaitement les contraintes et dispositions de chacun, à savoir :

  • le temps dont dispose le collaborateur pour se transformer et se développer,
  • les moments pour lesquels il est disposé à développer ses soft skills,
  • son mode préférentiel d’interaction : pair à pair, via un inspirant, via un expert, etc.
  • ses formats préférentiels : vidéo, articles, use case,
  • ses modes préférentiels : miro challenges, micro-coaching, coaching,
  • son niveau de sensibilité au sujet et son niveau de prise de conscience.

Concernant les objectifs, certaines entreprises fonctionnent en « quarters » ou encore avec la méthode des OKR (objective, key, results). Nous nous appuyons sur ces objectifs singuliers pour proposer un plan de développement des soft skills qui génèrent de la performance. Si l’entreprise ne les formalise pas, nous lui permettons de le faire en quelques clics.

Avoir une solution qui soit en rapport direct avec les opérations court terme de l’entreprise n’est à notre sens pas une option. C’est une proposition de valeur que toutes les solutions qui adressent le marché de la performance et de la transformation des entreprises doivent proposer à leurs clients. Le risque étant de générer de la frustration, un décalage entre les attentes des collaborateurs et les besoins de l’entreprise et une destruction de performance structurelle.

Après une phase d’assessment ludique du profil d’apprentissage, des forces ainsi que des soft skills essentiels à sa mission, le futur contributeur (« nouvelle version » du collaborateur), celui-ci pourra accéder à :

  1. du contenu d’inspiration,
  2. des programmes de formation sur-mesure,
  3. du micro-coaching,
  4. du coaching distanciel avec des coachs certifiés pour les plus ambitieux,
  5. des évaluations régulières des soft skills stratégiques pour l’entreprise et l’atteinte de ses objectifs.

A titre d’exemple nous pouvons prendre le cas d’un commercial en boutique. Celui-ci ayant comme objectif de développer son chiffre d’affaire de 20% sur un semestre :

  1. Karli solutions va tout d’abord comprendre comment ce collaborateur gère son temps et notamment son degré de motivation et d’engagement quant à l’atteinte de cet objectif. Comprendre ce qui selon lui peut l’aider à l’atteindre.
  2. Une fois ce diagnostic établi, une évaluation de ses compétences comportementales va aider karli solutions à mettre en lumière ses forces ainsi que ses axes de progrès et lui en faire prendre conscience. Cela pour mieux l’aider à se mobiliser et à trouver les ressources qui lui permettront de développer les 2 ou 3 soft skills qui lui permettront d’atteindre son objectif.
  3. Après avoir validé avec lui son souhait de développer ces soft skills, karli coach va lui proposer du contenu, des témoignages sur le sujet, des cas d’usages ou du micro-coaching autour de ces besoins.
  4. Karli solutions offre également la possibilité de se connecter à un coach en ligne pour les cas les plus complexes.
  5. Enfin une évaluation au fil de l’eau des 2,3 soft skills ciblés sera réalisée afin que karli solutions puisse réajuster le programme de développement, puisse encourager le collaborateur, lui faire du feedback ou encore lui permettre de solliciter un appui du management.

C’est un accompagnement confidentiel, sur la durée que karli solutions propose et au-delà de la gestion des compétences comportementales. Cette approche ouvre de nombreuses perspectives à explorer avec les collaborateurs et les entreprises. 

PLUS QUE DES COMPORTEMENTS A DÉVELOPPER, UNE EXPÉRIENCE COLLABORATEUR COMPLÈTE A RÉINVENTER

Vous l’aurez certainement compris, avec karli solutions, c’est donc l’ensemble de l’expérience du collaborateur que nous souhaitons faire évoluer avec ce type de dispositif. On peut alors d’ores et déjà imaginer des évolutions majeures rendues possibles grâce à des solutions comme karli solutions, dans un futur proche :

  1. une formation au fil de l’eau, sur-mesure pour chaque collaborateur,
  2. une cartographie et une gestion des compétences plus réaliste, associant soft skills et hard skills,
  3. la possibilité de recruter avec un processus « vivant » dynamique, efficace et plus rapide,
  4. une mesure effective et régulière du ROI des formations financées par l’entreprise,
  5. une évolution du suivi managérial et des évaluations annuelles des collaborateurs,
  6. une gestion du turn-over et de la fidélisation des talents efficiente et au jour le jour,
  7. une évolution de l’onboarding (intégration) et du développement des talents,
  8. un change management continu et maîtrisé avec des « photographies » réelles et objectives des comportements dans l’entreprise.

Vous voulez en savoir plus ? Vous Souhaitez faire partie des pilotes partenaires ? Ce qui vous permettra de bénéficier de fonctionnalités sur-mesure et d’intégrer le présent et le futur des RH ? Vous pouvez encore nous contacter au 0762375681 ou par e-ail : selim.saadi@karlisolutions.com.

J’aurais plaisir à explorer avec vous le futur des RH et du « reskilling » de votre entreprise.

Un article co-écrit par Selim SAADI, Michel HUMBERT et Alexis AKINYEMI le 23.09.2019. Initialement publié sur le réseau social professionnel Linked In.

admin